La décoration
          Le décor comporte une importante partie scultée, les vitraux et les vastes fresques qui revêtent les parois de la croisée du transept comprises entre les grandes arcades et le sommet triangulaire que dessinent las pans de la coupole.
Une autre partie très remarquable de cette décoration était constituée par le Maître-Autel, les ambons et la chaire que, malheureusement, les dispositions de la nouvelle liturgie ont conduit à suprimer. Certains fraguements ont été replacés dans l'église basse, mais ils ont perdu leur caractère originel.

A l'extérieur
01 -- Le tympan
02 -- Sur le chevet de l'église

A l'intérieur
03 -- Décoration intérieur de Henry Bouchard
04 -- Les fresques de Nicolas Untersteller
05 -- Les fresques de Pierre Ducos de la Haille
06 -- Les fresques de Jacqueline Mesnet
07 -- Les vitraux des frères Maumejean
08 -- Les mosïques des frères Maumejean
09 -- Les grilles de Duluc
10 -- Chapitaux et motifs décoratifs de Pierre Seguin
11 -- Les Cloches
12 -- Orgues
13 -- Chapelle de la Sainte-Famille
14 -- Tabernacle
15 -- Ancien maître-autel
16 -- Sur une stèle en marbre noir

A l'extérieur

Le tympan

          Grand triangle de 226,20 m, il se développe sur 28,5 m de long et 15 m de hauteur. Le sculpteur Henry Bouchard évoque la vie de saint Pierre en une vingtaine de bas-reliefs en pierre de Saint-Maximin, d'échelles différentes,répartis sur huit registres de chaque côté du tympan. Des textes en français avec leurs références bibliques sont incorporés , dont le rôle est autant explicatif que décoratif. Les reliefs sont construits en forte saillie par rapport au fond auquel ils restent totalement attachés. A la base, les douze apôtres entourent le porche, à la fois hiératiques et très vivants par l'expression du visage et des mains.



Statues des apôtres :
1 Thomas, Barthélémy, Philippe, André, Jacques-le-Majeur, Jean " QUEM DILIGEBAT : celui que [Jésus] aimait "
2 Paul [à la place de Pierre] " VAS ELECTIONIS EST ISTE : celui-ci est le vase d'élection [cet homme est un instrument que je me suis choisi] " (actes 9, 15), Matthieu, Jacques-le-Mineur, Jude, Simon-le-Cananéen, Mathias [ élu par les apôtres parmi les disciples entre l' Ascension et la Pentecôte pour remplacer Judas]

Bas-reliefs principaux en saillie sur les autres:
3 Saint Pierre en majesté ( 6 m de haut ) avec les clés et la tiare, premier pape (Math. 16, 18) " TU ES PETRUS, SUPER HANC PETRAM AEDIFICABO ECCLESIAM :tu es Pierre et sur cette pierre j'édifirai mon église ", dans une mandorle constituée par une inscription, sur un phylactère, tiré de sa 1° épître, 3, 8 : " QU'IL Y AIT ENTRE VOUS UNION DE SENTIMENTS, BONTE COMPATISSANTE, CHARITE FRATERNELLE, AFFECTION MISERICORDIEUSE, HUMILITE. " Il est entouré de deux anges à genoux à hauteur de ses épaules et, à hauteur de ses pieds, deux évêques à genoux suivi chacun d'un chanoine [peut-être les cardinaux Dubois et Verdier et les curés Paquier et Gaston qui ont présidé du début à la fin la construction de cette église], la scène est encadrée par deux anges debout, celui de gauche tient l'évangile de Saint Marc, disciple de Pierre, celui de droite tient une palme, symbole du martyre, et une couronne.
4 Vocation et profession de foi de Pierre : "SEIGNEUR A QUI IRIONS NOUS , VOUS [seul] AVEZ LES PAROLES DE LA VIE ETERNELLE " (Jean 6, 68-69). Signature d' Henry Bouchard aux pieds de Jésus.
5 Le Martyre, crucifiement de Pierre la tête en bas à sa demande " LORSQUE TU AURAS VIEILLI, TU ETENDRAS LES MAINS ET UN AUTRE TE CEINDRA, TE CONDUISANT LA OU TU NE VEUX PAS " (Jean 21, 18-19).
6 Dessus du grand portail central entre la vocation et le martyre, aux pieds de St Pierre en majesté, missions et pouvoirs conférés par le Christ à Pierre : la confession (Math. 16, 19) " … CE QUE TU AURAS DELIE SUR LA TERRE SERA DELIE DANS LES CIEUX. ", et l' ordination (Jean 21, 16-17) " PAIS MES AGNEAUX ? PAIS MES BREBIS

Vie évangélique de Pierre :
7 Jésus appelle Pierre et André : " SUIVEZ MOI ". (Mathias 4, 19-22)
8"LA PECHE MIRACULEUSE" (Luc 5, 4-8)
9 Pierre s'écrie " JE NE SUIS QU'UN PECHEUR " (Luc 5, 8)
10 Pierre marche sur les eaux pour rejoindre Jésus qui lui dit : " VIENS "
( Mathieu 14, 29)
11 Ange représentant la foi (dans l'auréole : " FIDES "), texte de Luc 18, 27-28 : " JESUS LEUR DIT : CE QUI EST IMPOSSIBLE AUX HOMMES EST POSSIBLE A DIEU. ALORS PIERRE LUI DIT : VOICI QUE NOUS AVONS TOUT QUITTE ET QUE NOUS VOUS AVONS SUIVI. "
12 La tempête apaisée.
13 Pierre recherche Jésus qui s'est retiré pour prier (Marc 1, 35-37)
14 Texte de Marc 1, 35-37 : " JESUS S' ETAIT RETIRE DANS LA SOLITUDE POUR PRIER. SIMON-PIERRE ET CEUX QUI ETAIENT AVEC LUI SE MIRENT A SA RECHERCHE. L' AYANT TROUVE ? ILS LUI DIRENT : TOUT LE MONDE VOUS CHERCHE. "
15 "LE MIRACLE DU DIDRACHME" (Mathieu 17, 24-27)
16 La Transfiguration (Mathieu 17, 1-9) " VOICI MON FILS BIEN AIME, ECOUTEZ LE "
17 L'arrestation de Jésus au jardin des oliviers : Judas l'embrasse pendant que Jésus ordonne à Pierre de remettre son épée au fourreau et qu'il guérit l'oreille du serviteur du grand prêtre.

Vie apostolique de Pierre ( à droite ) :
18 Le reniement de Pierre
19 La Pentecôte
20 Le discours de Pierre qui convertit 5000 hommes (Actes 4, 4)
21 "St PIERRE DELIVRE " de sa prison par un ange (Actes 12, 7)
22 Ange représentant l' Espérance (dans l'auréole : " SPES "), texte des Actes 4, 4 " PLUSIEURS QUI AVAIENT ENTENDU LE DISCOURS DE PIERRE CRURENT EN JESUS-CHRIST, ET LE NOMBRE DES HOMMES FUT D' ENVIRON CINQ MILLE. "
23 Les miracles : Pierre ressuscitant Tabitha (Actes 9, 36-42), Pierre chassant un démon, guérit les malades, l'infirme de la Belle Porte.
24 St PIERRE A LA TETE RASE " par un geôlier ( légende doré )
25 Textes des Actes 2, 37-38 : " REPENTEZ VOUS ET QUE CHACUN DE VOUS SOIT BAPTISE AU NOM DE JESUS CHRIST POUR LE PARDON DE SES PECHES, ET VOUS RECEVREZ LE DON DU SAINT - ESPRIT. "
26 " CATHEDRA PETRI "
27 " St PIERRE CONVERTIE SES GARDIENS " ? Processe et Martinien, qui le laissent sortir de la prison Mamertine à Rome (légende doré)
28 " QUO VADIS DOMINE : Où vas tu Seigneur ? " Apparition du Christ à Pierre cherchant à fuir Rome avant son martyre (légende doré)
29 Armoiries du cardinal Dubois, archevêque de Paris au début de la construction : 1928, " LUDOVICUS S. MARIAE IN AQUIRO CARD ARCHIEP. PAR. " " REGNAVIT A LIGNO DEUS :Dieu a régné par le bois " (Vexilla Regis)
30 Armoiries du cardinal Verdier, archevêque de Paris à la fin de la construction de l'église : 1935, " JOHANNES S. BALBINAE CARD. VERDIER ARCHIEPISC. PARISI " " IN VERBO TUO LAXABO RETE : Sur ta parole, je vais jeter les filets " (Luc 5, 5)

A l'intérieur

Les décorations

Décorations intérieures d'Henry Bouchard

Des deux côtés de la nef, des statues de 2 m de hauteur :
-- à gauche : St Jean Baptiste (en pierre) et Saint Joseph
-- à droite : St Jude et St Jean
Au fond du chœur :
-- Calvaire (5 m de haut ), les bras démesurément grands du Christ pour bénir à ses pieds Marie (à gauche) et St Jean (à droite) . De part et d'autre, hymne du 'Vexilla Regis' ('Les étendards du Roi', cf. autres inscriptions à la feuille d'or).
-- Au-dessus, la couronne de gloire portée par des anges.
Transept gauche :
-- St François d' Assise ;
-- Statue en pierre dorée de 3 m de haut de la Sainte Vierge portant l'enfant Jésus ; sur le tabernacle : " HIC PANIS DE COELO "
-- statue en granit, St Joseph et Jésus adolescent ; sur l'autel : " SJ "
Transept droit :
-- Ste Geneviève ;
-- Statue en pierre dorée de 3 m de haut du Sacré Cœur de Jésus et les anges à droite et à gauche de l' autel; sur l' autel: " IHS "
-- Ste Marie Madeleine ;
-- Ste Thérèse de l' Enfant Jésus [ 1873-1897, proclamée Docteur de l' église en 1997. Construction de l' église placée sous son patronage par le Père Paquier en 1926] ; sur l' autel : " IHS "
Le Chemin de Croix :
-- Scènes réduites à l' essentiel, par un 'gros plan' sur les visages et les mains, éclairés par l'auréole dorée du Christ
La Chapelle de la Sainte Famille : (dans la nef à gauche)
-- l' autel est composé des bas reliefs qui ornaient l'ancienne chaire aujourd'hui disparue : le Christ envoie ses apôtres en mission. " TOUTE PUISSANCE M'A ETE DONNEE DANS LE CIEL ET SUR TERRE , ALLEZ ENSEIGNEZ TOUTES LES NATIONS, LES BAPTISANT AU NOM DU PERE , DU FILS ET DU SAINT ESPRIT, JE SUIS AVEC VOUS JUSQU'A LA CONSOMMATION DES SIECLES. " (Matthieu 28, 18-19)
Encadrant le portail :
-- Côté épître (Jude) : Ecusson d' Antioche où St Pierre a enseigné. Inscription : " TU ES PETRUS ET SUPER HANC PETRAM ÆDIFICABO ECCLESIAM MEAM : Tu es Pierre et sur cette pierre j'édifierai mon église. "" MUNDI MAGISTER : maître du monde. " " CATHEDRA PIETRA ANTIOCHIÆ : Chaire de Pierre à Antioche.
De chaque côté de l'orgue sur les loggias :
-- La colombe du Saint Esprit. " SANCTE SPIRITUS "
Ancien maitre-autel, d'Henry Bouchard,
descendu à la crypte sous la mosaïque de St Paul

-- La passion du Christ, se lit de gauche à droite, du registre inférieur au registre supérieur :
registre inférieur :
-- L'arrivée triomphale de Jésus à Jérusalem. Le lavement des pieds. La Cène. La trahison de Judas. Jésus va avec ses apôtres au jardin des oliviers au-delà du torrent de Cédron. Jésus demande aux apôtres de veiller et prier avec lui.
registre médian :
-- L'agonie de Jésus à Gethsémani. Baiser de Judas et arrestation de Jésus. Le panneau du milieu était occupé en partie par le marbre de la table avec frise dans le bas :moutons , chiens assis, berger couché, deux personnages assis ; coq et Pierre ( ?) accroupi regardant vers la scène suivante. Le jugement de Jésus par Ponce Pilate qui se lave les mains. La flagellation, et le couronnement d'épines.
registre supérieur :
-- Jésus tombe sous le poids de la croix en montant au Golgotha. Jésus est crucifié. Au pied de la croix, les saintes femmes, Jean et Marie. La descente de la croix. Le tabernacle sur lequel est inscrit : " PANIS ANGELORUM FACTUS CIBUS VIATORUM VERE PANIS FILIORUM : Voici le pain des anges, devenu aliment des voyageurs, vrai pain des enfants " (Séquence 'Lauda, Sion' verset 21 de la messe de la Fête-Dieu), deux anges. La mise au tombeau. Jésus ressuscité du tombeau. Apparition de l'ange dans le tombeau aux saintes femmes.

HENRY BOUCHARD :
1875-1960, Premier Grand Prix de Rome en 1901, professeur à l' Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts en 1929, œuvres dans différents musées (dont Paris, Métropolitan à New York), maître-autel de l'abbatiale du mont Saint Michel, groupe d' Apollon sur la terrasse du palais de Chaillot, statue de Vauban près des Invalides. A Chaillot, esprit médiéval, influence de Conques. Parti pris d' austérité. Seuls les visages et les mains s'animent. Traitement familier des scènes, veine narrative et naïve des créateurs des cathédrales



Les fresques de Nicolas Untersteller

Dossier tiré des Nouvelles de Chaillot N°149 sur ce thême


          Chacune des fresques peintes sur les quatres murs verticaux qui partant du sol, monte jusqu'aux triangles soutenant la grande coupole,et illustre l'un des quatre qualificatifs donnés à l'Eglise dans le symbole de Nicée-Constantinople :
(A) Sur le panneau encadrant le Choeur , c'est l'apostolicité.
(B) En face, c'est la catholicité .
(C) Sur le côté gauche, c'est l'Unité.
(D) Sur le côté droite, la Sainteté .

 






Côté maître autel et calvaire - Eglise Apostolique


Au centre :
1 " ALMA MATER ECCLESIA APOSTOLICA :Mère nourricière, Eglise apostolique. "
Bras ouverts
Flanquée des fondateurs de l'Eglise :
- St Pierre avec les clefs
- de St Paul avec l'épée de son martyre
2 Entourée des 4 évangélistes sous leur forme symbolique :
- à gauche, haut et bas : Jean (l'aigle), Marc (le lion) "VOX CLAMANTIS IN DESERTO : une voix crie dans le désert" (Marc 1, 3 - citation d'Isaïe 40,3)
- à droite, haut et bas : Matthieu (l'homme), Luc (le taureau) "SICUT OVIS AD OCCISIONEM DUCETUR : Comme l'agneau qui se laisse mener à l'abattoir" (Isaïe 53, 7)
3 8 personnages debout : Ce sont les premiers saints cités dans le Canon de la messe. - 4 papes : Lin, Clet, Clément (papes de l'an 67 à 125), Sixte (Sixte II martyr en 258) - 4 martyrs du 3e siècle : Corneille (pape), Cyprien (± 200-258, évêque de Carthage, martyr, père de l'Eglise), Laurent (diacre), Chrysogone.
4 Eglises [reproduction de quelles églises ? La Jérusalem céleste ?]
5 Chrétiens livrés aux fauves
6 Baptême dans les catacombes
7 Inscription le long de l'arche : Matthieu 16, 18 " SUPER HANC PETRAM ÆDIFICABO ECCLESIAM MEAM + ET PORTÆ INFERI NON PREVALEBUNT ADVERSUS EAM : Et sur cette pierre je bâtirai mon église, et la puissance de la mort ne l'emportera pas sur elle.

A gauche :
8 " CONCILIUM NICEUM CCCXXV : Concile de Nicée, en 325 ", premier concile œcuménique [qui combat l'arianisme et élabore un symbole de foi : le Credo. Convoqué par l'Empereur Constantin visible à droite]
9 3 papes [dates de leur pontificat] : - Grégoire Ier le Grand : GREGORIUS MAGNUS (540-604) [canonisé, Docteur de l'Eglise] - Innocent III (1198-1216) - Benoît XIII (1724-1730)
10 Ange tenant le Saint Sacrement devant un homme qui présente la maquette de St Pierre de Chaillot
11 De part et d'autre de la fenêtre : Motif décoratif. La croix et les clefs de St Pierre 12 2 anges encadrent la basilique St Pierre de Rome
13 Motif décoratif au-dessus d'un personnage en aube et surplis portant l'Evangile de St Jean
- Inscription, Jean 21, 15-19 : " IN ILLO TEMPORE DIXIT JESUS SIMONI PETRO : SIMON IOANNIS, DILIGIS ME PLUS HIS ? DICIT EI : ETIAM DOMINE, TU SCIS QUIA AMO TE. DICIT EI : PASCE AGNOS MEOS. DICIT EI ITERUM : SIMON IOANNIS, DILIGIS ME ? AIT ILLI : ETIAM DOMINE, TU SCIS QUI AMO TE. DICIT EI : PASCE AGNOS MEOS :
Jésus dit à Simon Pierre : - Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui répondit : - Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit : - Pais mes agneaux. Il lui dit à nouveau, une deuxième fois : - Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? - Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit : - Pais mes brebis".

A droite :

14 " CONCILIUM VATICANUM MCCMLXIX " : Premier concile du Vatican, en 1869-1870, 20e concile œcuménique (inachevé) et dernier à la date de construction de cette église [le 21e et dernier est Vatican II, 1962-1965]. Il est réuni par Pie IX (debout), pape de 1846 à 1878. Il a été béatifié le 3 septembre 2000 en même temps que Jean XXIII.
15 3 papes : - Léon XIII (1878-1903) - Pie X (1903-1914) [canonisé en 1954] - Benoît XV (1914-1922)
16 Un ange souffle dans la voile d'une barque [L'Esprit Saint pousse la barque de l'Eglise ?]
17 De part et d'autre de la fenêtre : L'épée du martyre de St Paul, inscription : " CIVIS ROMANUS SUM : Je suis citoyen romain ", et un motif décoratif.
18 2 anges encadrent la basilique de St Paul-hors-les-murs à Rome
19 Motif décoratif au-dessus de St Paul qui porte une épître - Inscription : St Paul, 1 Corinthiens 1, 1 " PAULUS VOCATUS APOSTOLUS JESU CHRISTI PER VOLUNTATEM DEI : Paul, appelé à être apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu " 2 Corinthiens 11, 23 et 28 " IN LABORIBUS PLURIMIS, IN CARCERIBUS ABUNDANTIUS, IN PLAGIS SUPRA MODUM, IN MORTIBUS FREQUENTER […] PRAETER ILLA QUAE EXTRINSECUS SUNT, INSTANTIA MEA QUOTIDIANA, SOLLICITUDO OMNIUM ECCLESIARUM : Bien plus par les travaux, bien plus par les emprisonnements, infiniment plus sous les coups, dans les dangers de mort bien des fois […] sans compter tout le reste, ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Eglises. "

Côté orgue - Eglise Catholique


Au centre :
1 " ALMA MATER ECCLESIA CATHOLICA : Mère nourricière, Eglise catholique. " [un bras pointant vers le ciel, l'autre vers les grands évangélisateurs]
2 Au-dessus de sa tête, le Saint Esprit sous la forme des langues de feu à la Pentecôte, qui se répand sur le monde grâce aux anges encadrant la composition et qui servent de relais.
3 Les 4 évangélistes : MARC, MATTHIEU, JEAN, LUC
4 Les douze apôtres, et un ange de part et d'autre des lucarnes.
5 Alpha et Omega, flanqués chacun d'un ange.
6 Inscriptions le long de l'arche, Matthieu 28, 19 " DOCETE OMNES GENTES : Allez, enseignez toutes les nations ", Isaïe 52, 7 " QUAM SPECIOSI PEDES EVANGELIZANTIUM PACEM, EVANGELIZANTIUM BONA : Comme ils sont les bienvenus les pas du messager qui nous met à l'écoute de la paix, qui porte un message de bonté. " ['Comme ils sont beaux les pieds du messager qui annonce la paix, qui porte un message de bonté' (trad. Bible Jérusalem traditionnelle)

A gauche :
7 Inscription, Actes 1, 8 : " ERITIS MIHI TESTES AD ULTIMUM TERRAE : Vous serez mes messagers jusqu'aux extrémités de la terre "
8 3 grands personnages, leur nom marqué à leurs pieds : - Cardinal Lavigerie, 1825-1892, archevêque d'Alger et de Carthage, fondateur des Missionnaires d'Afrique 'Pères Blancs' en 1868 - St Augustin de Cantorbery, mort en 605, évangélise l'Angleterre - St Jean de Brebeuf, jésuite français martyrisé par les Iroquois en 1649, patron secondaire du Canada
9 St Jean Baptiste baptisant, à gauche des convertis en prière, coquille d'où coulent les eaux du Jourdain
10 2 anges tenant une carte des Amériques
11 Charles de Foucauld, 1858-1916, assassiné dans son ermitage à Tamanrasset (Algérie) - Inscriptions : Apocalypse 14, 15 : " MITTE FALCEM TUAM ET METE… QUONIAM ARUIT MESSIS TERRAE : Lance ta faucille et moissonne... car la moisson de la terre est mûre. " 1 Pierre 2, 10 : " QUI ALIQUANDO NON POPULUS, NUNC AUTEM POPULUS DEI ESTIS : Vous qui jadis n'étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le peuple de Dieu. " Ephésiens 3, 6 : " GENTES SUNT COHERENDES PROMISSIONIS DEI IN CHRISTO JESU PER EVANGELIUM : Les païens sont associés à la même promesse de Dieu, en Jésus Christ, par le moyen de l'Evangile. "

A droite :
12 Inscription, Actes 22, 21 :"VADE QUONIAM EGO IN NATIONES LONGE MITTAM TE : Va, c'est au loin, vers les nations païennes que je vais, moi, t'envoyer."
13 3 grands personnages, leur nom inscrit sous leurs pieds : - St Martin, apôtre de la Gaule, évêque de Tours en 371, mort en 397 - Sts Cyrille (m. 869) et Méthode (m. 885), évangélisent les Slaves d'Europe orientale, inventent l'alphabet cyrillique et traduisent la liturgie en slavon.
14 St François Xavier, 1506-1552, jésuite, apôtre des Indes et du Japon, patron des missions - à genoux à droite : un Noir, un Chinois, un Peau-Rouge
15 2 anges tenant une mappemonde montrant l'Europe, l'Asie, l'Afrique et l'Australie
16 St François d'Assise, v. 1182-1226, fondateur des franciscains en 1209, canonisé en 1228. - Inscriptions : Luc 13, 29 " ET VENIENT AB ORIENTE ET OCCIDENTE ET AQUILONE ET AUSTRO, ET ACCUMBENT IN REGNO DEI : Alors il en viendra du levant et du couchant, du nord et du midi, pour prendre place au festin dans le Royaume de Dieu. " Actes 2, 39 " EST REPROMISSIO OMNIBUS QUI LONGE SUNT, QUOSCUMQUE ADVOCAVERIT DOMINUS : La promesse est pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur les appellera. " Actes 11, 18 " ET GENTIBUS PŒNITENTIAM DEDIT DEUS AD VITAM : Et aux païens aussi Dieu a donné la repentance qui conduit à la vie. "

Côte autel de la vierge - Eglise Une


Au centre :
1 " ALMA MATER ECCLESIA UNA : mère nourricière, Eglise une", assise sous un dais, elle tient le Saint Sacrement.
2 Les 7 sacrements, symbolisés par eau, St Chrême, étole, hostie, anneaux, clefs, St Chrême, portés par de grands personnages [au centre, dans les mains de l' Eglise : l'eucharistie] :
-- à gauche : " BAPTIMUS, CONFIRMATIO, SACERDOTIUM : baptême, confirmation, sacerdoce "
-- à droite : " MATRIMONIUM, PŒNITENTIA , EXTREMA UNCTIO : mariage, pénitence, extrême onction " .
3 Temporal ou Propre du Temps (année liturgique), de part et d'autre des lucarnes
-- à gauche : " TEMPUS PACHALI : cycle pascal " (5 personnages avec auréoles) " QUADRAGESIMA, PASSIO, PASCHA, ASCENSIO, PENTECOSTES : le 1er dimanche de Carême, la Passion, la Résurrection, l' Ascension, la Pentecôte "
-- à droite : " TEMPUS NATIVITI : cycle de la nativité " : " ADVENTUS , NATIVITAS, EPIPHANIA, CIRCUCISIO , SEPTUAGESIMA : l' Avent, la Nativité, l' Epiphanie, la Circoncision (StNom de Jésus, la Septuagésime "
4 Signes du zodiaque :
-- à gauche : capricorne, verseau, poisson, bélier, taureau, gémeaux
-- à droite : cancer, lion, vierge, balance, scorpion, sagittaire
5 Les jours de la semaine :
-- à gauche : " FERIA II , III, IV " : " jour 2, 3, 4 " [lundi = Feria II]
-- sous les lucarnes : " FERIA V "
-- à droite : " FERIA VI, SABBATO, DOMINICA : jour 6, samedi, dimanche "
6 Inscription le long de l'arche : " OMNES UNUM SINT, SICUT TU PATER IN ME ET EGO IN TE ET IPSE IN NOBIS UNUM SINT : Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et je suis en toi, qu'ils soient en nous eux aussi " (Jean 17, 21) A gauche
7 Au 1er plan d'une foule, St André avec la croix, St Pierre avec la clef.
8 Autour de la fenêtre : motifs décoratifs
-- Colombes buvant à la fontaine, chandelier à 7 branches, signature de N. Untersteller
9 Psaume 18, 3 : ['Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l' oeuvre de ses mains'] " DIES DIE ERUCTAT VERBUM, : De jour au jour en jour en livre le récit " [la suite à droite]
-- Ange portant un cadran solaire [il est 7 h au soleil]
-- Inscription Jean 6, 55-56 : " CARO MEA VERE EST CIBUS ET SANGUIS MEUS VERE EST POTUS. QUI MANDUCAT MEAM CARNEM ET BIBIT MEUM SANGUINEM, IN ME MANET ET EGO IN ILLO :Ma chair est vraie nourriture et mon sang vraie boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui " Jean 6, 56-57 : " SICUT MISIT ME VIVIENS PATER,ET EGO VIVO PROPTER ME. HIC EST PANIS QUI DE CŒLO DESCENDIT. NON SICUT MANDUCTVERUMT PATRES VESTRI MANNA, ET MARTUI SUNT. QUI MANDUCAT HUNC PANEM, VIVET IN ÆTERNUM : De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Voici le pain descendu du ciel ; il n'est pas comme celui qu'ont mangé vos pères, et ils sont morts. Qui mange de ce pain vivra à jamais. "

A droite :

10 Au 1er plan d'une foule, St Paul avec l'épée de son martyre, St Thomas avec l'équerre, un enfant de chœur en aube rouge et surplis tient dans les mains un parchemin : " CANON MISSÆ : Canon de la messe "
11 " Autour de la fenêtre : motifs décoratifs -- Pélican
12 " Psaume 18,3 : " …ET NOX NOCTI INDICAT SCIENTIAM : et la nuit à la nuit en donne connaissance. " -- Ange portant un cadran solaire [il est 17 h au soleil] Inscription Malachie 1,11 : " ET IN OMNI LOCO SACRIFICATUR ET OFFERTUR NOMINE MEO OBLATIO MUNDA : en tout lieu, un sacrifice d'encens est présenté à mon nom, ainsi qu'une offrande pure "


Côte autel du Sacré Cœur - Eglise Sainte


Au centre :

1 " ALMA MATER ECCLESIA SANCTA: mère nourricière, Eglise sainte. "[Bras ouvert sous les langues de feu de la Pentecôte.] " Inscription à ses pieds sous les lucarnes : " CÆLESTIS URBS JERUSALEM BEATA PACIS VISIO. DEDICATIO. ET OMNES ANGELI STABANT IN CIRCUITUTHRONI. APO. : Céleste cité de Jérusalem heureuse vision de paix . Dédicace [hymne des vêpres de la Dédicace]. Et tous les anges se tenaient debout autour du trône. Apo. [Apocalypse 7, 11 - antienne des vêpres de la Toussaint] "
2 Anges représentant les béatitudes (Matthieu 5, 3-11) :
à gauche :
" BEATI PAUPERES, BEATI MITES, BEATI QUI LUGENT, BEATI QUI ESURIUNT ET SITIUNT JUSTITIAM : Heureux les pauvres, heureux les doux, ceux qui pleurent, heureux ceux qui ont faim et soif de justice "
à droite : " BEATI MISERICORDES, MUNDO CORDE, PACIFICI, BEATI QUI PERSECUTIONEM PATIUNTUR PROPTER JUSTITIAM : Heureux les miséricordieux, les cœurs purs, les pacifiques, heureux ceux qui sont persécutés pour la justice "
3 Inscription le long de l'arche, Ephésiens 5, 25/27 : " […] CHRISTUS DILEXIT ECCLESIAM ET SE IPSUM TRADIDIT PRO EA […] UT SIT SANCTA ET IMMACULATA : … Le Christ a aimé l'Eglise et s'est livré lui-même pour elle […] afin qu'elle soit sainte et immaculée "

A gauche :
4 Au 1er plan d'une foule, 3 grands personnages représentant les vertus théologales avec leurs attributs : " FIDES, SPES, CARITAS : Foi, Espérance, Charité "
5 Enfants emmaillotés encadrés par un ange, inscription au-dessus de leur tête : " SANCTI INNOCENTES : Saints Innocents "
6 Un personnage ailé porte 3 petits personnages dans les plis de son vêtement [les âmes des justes conduites par un ange dans le sein d'Abraham (Luc 16, 23, représentation traditionnelle du Paradis]
-- Inscription : " SEQUUNTUR AGNUM QUOCUMQUE IERIT : Ils suivent l'Agneau partout où il va " (Apocalypse 14, 4). (à gauche : divers symboles, dont une ancre)
7 St Michel terrassant le dragon.
8 Ste Jeanne d'Arc, canonisée en 1920, proclamée patronne secondaire de la France par Pie XI en 1922.
-- Inscriptions au-dessus de sa tête : " JESU ET MARIA : Jésus et Marie " " JOHANNA TUTRIX ET CUSTOS PATRIAE : Jeanne protectrice et gardienne de la patrie "
-- Inscription à ses pieds sous la station du Chemin de Croix : " SUSCITAVIT EAM DOMINUS ET IDEO PUELLA INDUIT ARMATURAM DEI UT POSSET STARE ADVERSUS INSIDIAS INIMICORUM. ANT. VESP. : Le Seigneur la suscita, aussi la jeune fille revêtit-elle l'armure de Dieu pour pouvoir s'opposer aux embûches des ennemis. " (Antienne des 1ères vêpres de la fête de Jeanne d'Arc, le 30 mai)

A droite :
9 Au 1er plan d'une foule, 4 grands personnages représentent les vertus cardinales avec leurs attributs : " FORTITUDO, TEMPERANTIA, JUSTITIA, PRUDENTIA : Force, Tempérance, Justice, Prudence "
10 Enfants emmaillotés encadrés par un ange, et un prêtre ? : les Saints Innocents, inscription au-dessus de leur tête : " ERUNT SICUT ANGELI DEI : Ils sont comme des anges de Dieu. " (Matthieu 22, 30)
11 De part et d'autre de la fenêtre :
Un personnage ailé porte un personnage dans ses bras [représentation traditionnelle de l'ange qui conduit l'âme du juste au Paradis]
-- Inscription autour de la petite baie : " ANGELI EORUM IN CÆLIS / SEMPER VIDENT / FACIEM PATRIS MEI : Leurs anges aux cieux / voient constamment / la face de mon Père " (Matthieu 18, 10)
-- divers symboles : dont poissons.
12 Combat de l'aigle et du léopard. Croix dominant des êtres maléfiques.
13 Ste Geneviève, " GALLICÆ CUSTOS GENOVEFA GENTIS : Geneviève, gardienne du peuple français ".
-- Inscriptions : Judith 15, 9 : " BENEDIXERUNT EAM OMNES UNA VOCE, DICENTES : TU GLORIA JERUSALEM, TU LAETITIA ISRAËL, TU HONORIFICENTIA POPULI NOSTRI : Tous la bénirent d'une seule voix et lui dirent : Tu es la gloire de Jérusalem, tu es la fierté d'Israël, tu es l'honneur de notre peuple. " Isaïe 61, 10 : " GAUDENS GAUDEBO IN DOMINO ET EXULTAVIT ANIMA MEA IN DEO MEO QUI INDUIT VESTIMENTIS SALUTIS ET INDUMENTO JUSTICIA CIRCUM AEDIT ME QUA SI SPONSAM ORNATAM MONILEBUS SUI : Je suis remplie d'allégresse dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu, car il m'a revêtue de l'habit du salut, il m'a drapée dans le manteau de la justice, comme la fiancée qui se pare de ses atours. "

Nicolas UNTERSTELLER, 1908-1968,
1er grand prix de Rome en 1928, directeur de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de 1948 à 1967.
Technique utilisée originale : Projection sur le mur des lignes principales de la composition qui sont gravées au marteau pneumatique, puis le sillon est rempli d'un mélange de mortier de chaux et de colorants, l'intérieur des figures est peint avec un mélange de poudre de fresque directement sur la surface.
Composition selon les grands principes médiévaux, comme pour le tympan et l'architecture : symétrie, motif central autour duquel s'étagent les registres. Stylisation, absence de mouvement accentuent la monumentalité et la verticalité ; transparence de la peinture qui laisse vivre le béton, gamme chromatique réduite à quelques couleurs de terre, primaires : rouges, jaunes, bruns, verts profonds, conduisent la méditation
.


Les fresques de Pierre Ducos de la Haille

Dans l'église haute :

-- Une fresque est cachée par les orgues : " FIDES... : Foi "
-- Au plafond de la nef : Trinité, inspirée de celle du Duomo de Florence.
Inscription dans la Trinité :

" IN NOMINE PATRIS, ET FILII, ET SPIRITUS SANCTI. AMEN : Au nom du Père et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen".
Inscription autour de la Trinité : " GLORIA PATRI ET FILIO ET SPIRITUI SANCTO SICUT ERAT IN PRINCIPIO, ET NUNC ET SEMPER : Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours. " [doxologie, à la fin du psaume 42 que l'on disait au début de la messe.]

Dans la crypte:
Plafond de la crypte, dessin stylisé, rehaussé de feuilles d'or :
-- 1er caisson : Les attributs de St Pierre, tiare et clefs, " TU ES PIERRE "
-- 2e caisson : Le Christ entouré par les symboles des quatre évangélistes
-- 3e caisson : La colombe du Saint-Esprit. " ESPRIT SAINT SOIT AVEC NOUS."
-- " ET DESCENDIT SPIRITUS SANCTUS CORPORALI SPECIE SICUT COLOMBA IN IPSUM, Luc 3, 22. : L'Esprit Saint descendit sur Jésus sous une apparence corporelle, comme une colombe "


Les fresques de Jacqueline Mesnet

Ancienne élève de Nicolas Untersteller et paroissienne de Chaillot, en 1989 elle réalise les deux peintures qui encadrent l'autel de la chapelle de la Sainte-Famille. Personnages brossés en aplats sur le mur laissé brut, gamme chromatique réduite.

A gauche :
la fuite en Egypte (Matthieu 2, 13). Prévenu par un ange, Joseph entraîne Marie et Jésus. Inscription : " PRENDS L'ENFANT ET SA MERE "
A droite :
Jésus est retrouvé au Temple (Luc 2, 48). Marie appelle Jésus qu'elle retrouve au temple entouré de cinq sages qui l'écoutent, 2 docteurs de la Loi juifs, St François d'Assise, Ste Thérèse d'Avila (1525-1582, proclamée Docteur de l'Eglise en 1970), le cardinal John H. Newman (1801-1890). Inscription : " MON ENFANT, POURQUOI ? "

Les vitraux des frères Maumejean

Lignée de maîtres verriers gascons sur trois générations, de renommée internationale. Charles Mauméjean, dont le style est résolument moderne, réalise les mosaïques ainsi que les vitraux à motifs géométriques et occuli. St Pierre de Chaillot est unique dans le traitement des verrières.
Invention de gros cabochons. 'Des verres colorés dans la masse, concaves ou convexes, atteignant jusqu'à 3 cm d'épaisseur, formés dans des moules prismatiques ou demi-sphériques et parfois brutalement écaillés sur les bords, permettaient l'utilisation de tons profonds tout en favorisant les jeux de lumière.' Effet nocturne du vitrail : 'Les claustra en ciment enrobés de mosaïque d'or tiennent lieu de ferrure. Les verres eux-mêmes sont rehaussés d'or vitrifié à une température de grand feu généralement inusitée dans la cuisson du verre. Les plombs sont recouverts de feuilles d'or dont l'éclat se combine avec le jeu des verres multiformes et opalins.'

Dans le chœur, représentation des symboles des apôtres : aigle, taureau, homme, lion. Signatures : dans le 1er oculus de la chapelle de la Sainte-Famille ; dans le bas à droite de la porte donnant sur la rue de Chaillot.


Les mosaïques des frères Maumejean

Dans la crypte, mosaïques dorées :
-- Ancien maître-autel, au fond.
-- A gauche, où s'élevait la chaire remplacée par le maître-autel de l'église haute, mosaïque représentant St Paul.
-- A droite, autel du monument aux morts :
-- Inscription Jean 11, 25 : " EGO SUM RESURRECTIO ET VITA : QUI CREDIT IN ME ETIAM MORTUUS FUERIT VIVAT : Je suis la Résurrection et la Vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra. "

Les grilles de Dubuc

-- Portes d'entrée latérales : " JESUS CHRISTUS "
-- Devant l'autel de la Vierge : " AVE MARIA GRACIA PLENA, SANCTA MARIA MATER DEI : Salut Marie pleine de grâce, Sainte Mère de Dieu "
--" AM " [= Ave Maria] sur les grilles encadrant l'autel de la Vierge.
-- " SC " sur les grilles encadrant l'autel du Sacré Cœur. Rien sur la grille servant de table de communion.
-- L'ancienne table de communion du chœur avec : " a w " maintenant devant la vitre de la chapelle de la Sainte Famille.
-- Grille dans le vestibule de la crypte à droite, Psaume 129 : " DE PROFUNDIS CLAMAVI AD TE DOMINE. DOMINE, DOMINE EXAUDI VOCEM MEAM : Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel ! " " PAX : Paix "

Chapitaux et motifs décoratifs de Pierre Seguin

Sur les chapiteaux de la nef :
les symboles des évangélistes : le lion, le taureau, l'ange, l'aigle.
Dans la crypte :
chapiteaux représentant des symboles de l'Eglise avec le texte du Credo.
Dans l'escalier du clocher vers la crypte
le Chrisme, qui se trouvait dans le chœur sous le calvaire (à la place de l'arche actuelle)
Inscriptions :
" IN CONSPECTU ANGELORUM / PSALLAM TIBI : … "
" LAUS TIBI DOMINE : Je te loue, Seigneur "
" AVE REGINA COELARUM : Salut, Reine des Cieux "
" VENI CREATOR SPIRITUS : Viens Esprit Créateur "
" HAEC EST DOMUS DOMINI + FIRMITER ÆDIFICATA / BENE FUNDATA EST + SUPRA FIRMAM PETRAM : Cette maison est celle du Seigneur, elle est solidement établie / Elle est bien fondée sur la pierre ferme " (verset et répons de l'antienne des vêpres de la Dédicace d'une église)
" ET SUPER HANC PETRAM AEDIFICABO ECCLESIAM MEAM : Et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise "
" TU ES PETRUS : Tu es Pierre "

Les Cloches

-- La plus ancienne cloche vient de l'ancienne église, elle sonne le fa dièse et porte l'inscription : " L'AN 1777, J'AI ETE NOMMEE LOUISE-ANTOINETTE PAR LOUIS XVIeme DU NOM, ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE, ET PAR MARIE-ANTOINETTE JOSEPHE, JEANNE DE LORRAINE, ARCHIDUCHESSE D'AUTRICHE, REINE DE FRANCE ET DE NAVARRE, ET BENITE PAR SON EMINENCE MGR DOMINIQUE DE LA ROCHEFOUCAULD, CARDINAL DE LA SAINTE EGLISE ROMAINE, ARCHEVEQUE DE ROUEN, PRIMAT DE NORMANDIE, ABBE, CHEF ET SUPERIEUR DE TOUT L'ORDRE DE CLUNY. " " FONDEURS : GAUDIVEAU ET BRISON "
-- Pierre, le bourdon,1.800 kg, sonne le do dièse
-- Francisca, 1.300 kg, sonne le ré dièse
-- Béatrice Marie José Michèle, 750 kg, sonne le fa dièse
-- Catherine, 525 kg, sonne le sol dièse (elle porte le prénom de la mère de son donateur, Mgr Gaston)
Orgues

[Ont disparu un écusson avec la croix et les clefs de St Pierre et un texte.]
Construites par Daniel Birouste, facteur d'orgues à Plaisance (Gers), dont le projet est retenu en 1990. Conçu pour le répertoire traditionnel et moderne : 60 jeux, 4 claviers, 61 notes, pédalier 32 notes, traction mécanique, combinateur électronique. Bénédiction solennelle par le cardinal Lustiger, archevêque de Paris le 20 mars 1994.

Chapelle de la Sainte-Famille

Panneau en cuivre repoussé contenant le tabernacle représentant l'Ascension, réalisé par TOURET.

Tabernacle
(dans l'angle du chœur)

Création et réalisation par les Ateliers d'Art Liturgique Chéret, en laiton martelé doré à la feuille d'or. [motifs géométriques sur les pans coupés rappelant certains rythmes des chapiteaux ; porte cintrée reprenant la proportion des arcs entourant le chœur, laiton comme les chandeliers et différentes garnitures des chapelles.]

Ancien maître-autel

-- Tabernacle et ciborium en cuivre repoussé doré de SCHENCK, encadrés de six grands chandeliers en cuivre repoussé.
-- " MXMXXXIII ", 1a pierre de l'église, sous la statue de la vierge, chapelle de la Ste Famille.

Sur une stèle en marbre noir

Accrochée sous l'orgue entre la statue de St Pierre et la porte vitrée de la chapelle de la Sainte-Famille " In Nomine Domini Amen Maistre Nicolas Quintaine de la ville de Constances en Normandie, prestre bachelier en théologie et greffier de l'Université de Paris, a enseigné 18 ans les lettres humaines et la philosophie dans le Collège de Harcourt, est décédé en sa 71 année le 17 décembre 1661.
Curé de St Pierre de Challiot Fauxbourg de la Conférence, à laquelle Eglise il a laissé le dépost de son corps et les marques suivantes de sa piété, et plusieurs autres contenues en son testament passé pardevant Huart et Muret notaires le 15 décembre 1661. Le Sieur testateur a donné à la Cure de Challiot l'arpent de terre qu'il a acquis de ses deniers, faict clore de murailles et faict planter en vignes et arbres avec son terceau hors ledi jardin qu'il a aussi acquis et délaissé à ses successeurs curés pour en jouir à perpétuité, à condition de payer annuellement 30ff tz à l'œuvre et fabricque de ladi Eglise, et de chanter et faire chanter aussi par chacun an à perpétuité en ladi Eglise 2 messes hautes de requiem pour l'âme du testateur et de ses parens et bienfaicteurs ; la première avior anniversaires de son decedz qui fut le 17 ou le 10r de son inhumation qui fut le 19 décembre 1661 ; l'autre le 17 ou le 18.ivin six mois après, et ainsi dan en an ; Et en chascune desdi messes seront dictes les oraisons Deus qui inter Apostolicos Sacerdotes, Deus Veniae Largitor & Fidelium, avec un Nocturne de l'Office des Morts et les Laudes, et à la fin des Messes Libera & De Profundis avec lesdi oraisons ; seront lesdi messes annoncées au prosne le dimanche précédant ses successeurs feront sa prière aux 4 bonnes festes de l'année ; sera fourny 31 par la Fabrique 2 cierges et autres choses nécessaires pour la célébration desdi services, et 20 sol pour chasque messe aux deux ecclésiastiques qui aideront à chanter les services.

De plus a donné par sondi testament à ceste Eglise 100 ff. une fois payé et 3 cens livres pour ayder à faire bastir la Chapelle de Ste Hipolite martyre.

Plus a fondé une bource dans le Collège dudi Harcourt pour y faire estudier un de ses parens ou un pauvre de la Province.
Il a fondé à perpétuité un catéchisme tous les dimenches dans l'Eglise de St Nicolas de Constances lieu de sa naissance.
Ledi Sieur testateur a donné plus de cinq mil livres aux prisons hospitaus et monastaires de Paris pour participer à leurs peines et prières et à celles de ceux qui lisent à ceste intention diront par charité pour le repos de son âme un Pater & Ave & un Requiescat In Pace Ainsi Soit-Il."

SUR LE CHEVET DE L'EGLISE
(Visible de la rue de Chaillot)

- " AEDIFICATUM
MCMXXXIII
MCMXXXVIII "
- Sous les armes de Saint Pierre (croix renversée, encadrée de clefs, surmontée de la tiare) : " PETRO APOSTOLO ROMANISQUE CUNCTIS SUCCESSORIBUS IN SIGNUM AMORIS ET OBEDIENTIAE : A Pierre Apôtre et à tous ses successeurs [sur le siège] de Rome en signe d'amour et d'obéissance "


Contenu : Paroisse St Pierre de Chaillot, Paris
Création : St Pierre de Chaillot