"Le CHEMIN DE CROIX DES CHAMPS-ELYSEES"

 

Antoine Arjakovsky

Qui êtes-vous ?

Je suis un laïc, chrétien orthodoxe, de nationalité française. Mon épouse est catholique et nous élevons nos deux enfants dans l'unique foi chrétienne. J'ai 48 ans. Historien, j'ai écris récemment une histoire œcuménique du christianisme (Qu'est-ce que l'orthodoxie ?) et un essai de théologie de la politique (Pour une démocratie personnaliste).

Quelles sont vos activités ?

Je suis directeur émérite de l'Institut d'études œcuméniques de Lviv et travaille au Collège des Bernardins comme directeur de recherches. Avec le père Antoine de Romanet nous organisons plusieurs séminaires sur des thèmes aussi différents que " Mémoires, identités et imaginaires des Européens ", " Les dialogues entre chrétiens et musulmans en Méditérannée ", " La globalisation une question spirituelle " (dans le cadre de la Chaire Andrea Riccardi), " l'histoire de la Shoah dans la culture européenne ". J'ai fondé également un site de formation sur internet à la culture éthique et religieuse ouvert à tous : www.agapan.fr Cette formation a reçu le soutien des principaux responsables religieux de France mais aussi du secrétaire général de l'enseignement catholique M. Pascal Balmand. De très grandes figures ont accepté d'y enseigner comme le sociologue protestant Jean-Paul Willaime, le théologien catholique Eric Morin, le scientifique orthodoxe Basarab Nicolescu, l'historien juif Franklin Rausky, le penseur musulman Galeb Beincheikh, le spécialiste du bouddhisme Jérémy Laffite, l'hindouiste Swamini Umananda, etc. Actuellement je prépare aussi avec plusieurs dizaines d'historiens européens une histoire européenne de l'Europe. L'histoire des hommes est inséparable de l'histoire de l'Esprit. Le malheur est que nous ne le voyons pas, ou qu'à l'inverse nous nous approprions un peu trop rapidement l'Esprit.

Quel est le thème que vous développez dans votre méditation ?

Je suis heureux et très reconnaissant de cette opportunité de partager le chemin de croix de la communauté saint-Pierre de Chaillot. J'ai mis l'accent à la fois sur la spécificité de la foi chrétienne, qui est une forme de pensée qui saisit la dimension personnelle de la vérité, et sur son universalité, qui dépasse très largement les frontières institutionnelles de l'Eglise. C'est la raison pour laquelle je fais appel dans ma méditation à la spiritualité catholique, protestante, orthodoxe mais aussi, de façon nécessairement différente, à la spiritualité juive, musulmane et bouddhiste. Tous les hommes et les femmes de la terre, quelles que soient leurs religions, quelles que soient leurs convictions, sont invités à tout moment à participer au grand mouvement cosmique de mort et résurrection conduit par le Dieu-homme. " Et moi, une fois élevé de terre j'attirerai tous les hommes à moi " (Jean, 12, 32). C'est pourquoi l'homme centré sur le Christ est appelé aujourd'hui à inventer à l'échelle de la planète de nouveaux chemins d'unité entre Dieu et les hommes, entre les hommes entre eux, et entre les hommes et la création.